J'ai rêvé de Nostradamus

Comme très souvent, un soir, j’avais laissé défiler devant mes yeux quelques images de mon CD-ROM préféré Les images de vos rêves. Je ne m’attardai pas sur les significations, pour lire j’ouvris Le guide du rêve, se trouvant sur la table de chevet dans la chambre des dormeurs, au chapitre LE RÊVE CRÉATEUR :

«Certains rêves permettent d'accéder à une idée nouvelle (art ou science)…
La technique générale consiste à envoyer des pensées d'amour au monde entier et à trois Maîtres avant de s'endormir en leur demandant d'avoir un rêve plein d'idées.
Vous pouvez également, pour bien vous installer dans cette pensée avant de dormir, écrire votre question sur un bout de papier et le mettre sous l'oreiller.»

En cherchant la question à me mettre sous l'oreiller, je suis allé me coucher.
Sur ma table de chevet il y avait un livre que mon cousin m’avait offert:

Nostradamus. Les nouvelles révélations de Guy Bohec

Très décevant ce livre, l’auteur révélait pour 1999 l’assassinat du Pape. En relisant le quatrain faussement interprété, je me suis demandé:

– Mais alors, on aurait du l’interpréter comment?

Eh, oui ! Voilà la question que je cherchais!

J’écrivis tout de suite sur une feuille de papier que je glissai ensuite sous l'oreiller:

Monsieur Nostradamus, quel est votre secret?

Je murmurai ensuite les Bénédictions Bouddhiques en envoyant mes pensées d’amour à mes Maîtres, en y joignant Nostradamus car lui aussi doit être un.

rêve de Traïan

Le lendemain je me suis mis à noter dans mon Cahier des Rêves la discussion dont je rêvais d’avoir.
Pour réussir de tout noter j’ai du utiliser aussi la Méthode du rayon blanc transparent
(du livre complément au
CD-ROM; Le Rêve – cours pratique d’interprétation).

Tout était tellement invraisemblable que je me suis empressé de visiter la seule personne qui pouvait m’éclaircir dans ce domaine: l'historien des textes Jacques Halbronn.
Avec sa thèse d'État Le texte prophétique en France, il est bien loin de Guy Bohec, chef de cuisine de réputation internationale se vantant d’avoir interprété les «quatrains que personne n’avait décodés jusqu’à ce jour».

J’avais déjà demandé à Jacques de me décrire une tranche de vie astrologique au niveau de l’ingénieur. Les difficultés dans l’astrologie ne venaient cependant pas d’un niveau d’instruction scientifique insuffisant : le préalable requis était plutôt les connaissances historiques de l’environnement ésotérique. Tout le monde est d’accord qu’il manque actuellement un manuel à l’attention des futurs chercheurs en astrologie, manuel qui devait au passage, répondre aussi à ma question sur Nostradamus astrologue.

– Mon cher Jacques, je sais bien que ceci ne soit qu’un rêve, mais avez-vous de réponses à me donner à toutes ces questions?
– Il y en a tellement, que je pourrais écrire un livre. Il faut parfois mener de vraies enquêtes et surtout remonter plus de quatre siècles dans le temps. Croyez-vous que ça pourrait intéresser le public?
– Bien-sûr! Il s’intéresse quand c’est bien écrit: il sait bien que les romans, policiers ou non, soient de la pure fiction.
Moi je vous demande maintenant «la pure réalité».
Tous ceux, qui les écritures de Nostradamus intéressent, comme Guy Bohec, seront ravis de connaître leur véritable histoire.
Ils pourront ainsi trouver la source des leurs erreurs et ils auront ainsi la possibilité de revoir leurs conclusions.
Ils s’apercevront aussi que les textes de Nostradamus peuvent être étudiés en utilisant plusieurs méthodes.
– Cher Monsieur vous avez toute ma coopération.
– Merci bien! Je vais faire appel à vous en toutes circonstances pour mener de vrais enquêtes.
De part ma formation, j'ai besoin aussi de vrais démonstrations pour toute conclusion et non pas d’intimes convictions

Des vraies enquêtes ce sont succédées pour constituer un dossier conséquent.
En vous familiarisant avec la problématique traitée vous allez comprendre
ce que la «nostradamologie» veut dire et pourquoi les enquêtes sont «initiatiques».
Tous nos futurs travaux vont faire appel à ce dossier pour éclaircir les recherches.

Et maintenant, si vous voulez connaître mon rêve, lisez la suite:
Dialoguant avec Nostradamus...